Salade de choux de Bruxelles crus.

Mots-clés

, , , , , ,


Bonjour,
C’est en découvrant la recette de Sophie du blog La tendresse en cuisine, que j’ai eu envie de goûter le chou de Bruxelles cru. J’en ai parlé à l’Homme qui a validé l’idée mais il a eu une exigence. Il voulait une sauce à la moutarde.
La recette prenait forme.

Pour que le chou de Bruxelles soit bon, il faut qu’il soit bio et qu’il ait pris le froid. L’oignon cébette vient de la ferme côté producteurs à Narbonne, et oui on en trouve déjà !


Ingrédients :
– 400 g de chou de Bruxelles bio
– 1 oignon cébette

Trier les choux et l’oignon.

Trancher finement à l’aide d’un couteau ou bien comme moi au robot.

 

 


Conserver dans le plat.


Prendre un grand saladier, déposer :
– 2 càs de moutarde
– 1 càc d’huile de pépins de courge
– 1 càc d’huile de colza
– 1 filet de vinaigre
– Sel et poivre

A l’aide d’un fouet, bien mélanger.


Comme vous le feriez pour une mayonnaise, continuer à mélanger tout en laissant couler un filet très fin d’huile de pépin de raisin. Monter cette sauce avec 10 cl d’huile, environ.
Verser dans le saladier sur votre sauce les choux de Bruxelles et l’oignon émincés.
Bien mélanger.


Laisser reposer la salade ¼ d’heure et goûter.
C’est une belle surprise c’est très bon. Le croquant des légumes et la sauce bien moutardée rappellent la salade d’artichauts violets.

Je crois que je vais en refaire demain.

 

Salade bien gourmande

Mots-clés

, , , , , , , , ,


Bonjour,
Samedi matin, en ouvrant le réfrigérateur, je me suis dit qu’il était temps de finir un tas de produits entamés ou qui allait être périmé. Le résultat était à la hauteur de mes attentes. J’ai fait une belle salade, riche en goût et rassasiante.


Dans une assiette, déposer
– De la scarole tranchée finement, on ne se prive pas. On remplit l’assiette.
– 1 branche de céleri émincée finement. Si ce n’est pas tranché finement, ce n’est pas bon.
– 1 champignon brun émincé
– 2 càs de germe de soja crues
– 1 càs de maïs
– 1 mini pâtisson au vinaigre émincé
– 2 tranches de saumon fumé que je recoupe en 2 ou 3 morceaux
– 30 gr de thon à l’huile
– 2 càs de croustilles d’oignon

Saler, à peine. Assaisonner d’un mince filet d’huile de pépins de courge, d’huile de colza et d’un peu d’huile d’olive pour le goût. Une goutte de vinaigre par ci, par là. Finir par du poivre, généreusement, si vous aimez.


Je vous souhaite une belle semaine.

Filet de saumon d’inspiration asiatique et merci à Marie.

Mots-clés

, , , ,


Bonjour,
Je voudrais tout d’abord remercier Marie du blog Not Parisienne qui a réalisé une de mes recettes, les croustillants au fenouil et à la sardine. Elle a eu une idée de génie en les proposant sous la forme de samoussas. Je crois que je préfère sa version. C’est un plaisir de découvrir chaque jour ou presque une nouvelle recette chez Marie.

J’ai bien profité de mes deux semaines de vacances, un peu trop même.
Quand je commence à trop relâcher, la série de bêtises arrive.
J’ai commencé avec le congélateur qui se trouve dans ma remise. Pour faire plaisir à ma fille, je suis allée prendre quelques nems. J’ai sorti le tiroir pour pouvoir chercher tranquillement et ne pas entendre le congélateur sonner. Bien évidemment, je n’ai pas remis le tiroir à sa place. Le matin, l’Homme a trouvé 2 kilos de nems, une dizaine de piments farcis, des bonbons piments et des samoussas décongelés. La semaine commençait bien. J’ai tout fait cuire, fait un riz cantonais et on a mangé, mangé pendant deux jours. Les piments étaient particulièrement forts…
J’ai ensuite cassé des plats en verre dans l’évier, juste en faisant couler de l’eau. Je déteste ramasser du verre, à tous les coups je me taille.
Et pour finir, en voulant balayer le couloir qui donne sur la rue (on était en pleine tempête) la porte d’entrée s’est refermée sur moi à cause d’une bourrasque de vent. Je me suis retrouvée dans la rue, en sandales avec ma pelle et mon balai à la main, sans clé, sans téléphone. Sans mentir, j’ai dû sonner au moins 30 minutes avant qu’un de mes enfants daigne entendre la sonnette et vienne m’ouvrir. C’est long trente minutes. J’étais dans une colère ! Après eux, après moi, je ne pourrais dire.

Comme on était en mode cuisine asiatique, j’ai décidé (une fois les nems terminées) de cuisiner un saumon. Il est délicieux accompagné de légumes, ou bien sur une salade ou enfin dans un sandwich. En général je fais cuire un beau morceau de saumon, je peux ainsi le décliner sur plusieurs repas.

Dans un plat qui va au four mettre :
– 6 càs de jus d’orange
– 2 càs de sucre (ou de miel ou de sirop d’érable)
– 6 càs de sauce soja
– Du poivre
– 1 filet d’huile d’olive
Bien mélanger.

Poser un filet de saumon de 800 grammes sur la marinade. et disposer dessus quelques lamelles de gingembre.
Le retourner plusieurs fois et mettre à mariner au frais, peau vers le haut au moins deux heures.
Préchauffer le four à 200°C. Tourner le saumon, chair vers le haut. Cuire 20 minutes environ.

Planter une pointe de couteau dans le filet de saumon, la lame doit ressortir chaude.

Servir en plat principal avec des choux de Bruxelles et quelques champignons sautés en persillade.

 


J’ai repris l’aqua gym ce soir, il était temps !
Je vous souhaite une bonne semaine.

Belle année 2018.

Mots-clés

Narbonne, 1er janvier 2018 à 7H30. Photo prise par Titi.

Bonjour,
Je vous souhaite une bonne année et aussi une bonne santé. La santé c’est ce qu’il y a de plus important, sans elle tout devient plus compliqué. Il n’y aura pas de résolutions, je n’en fais jamais. Le 1er janvier n’est pas non plus très symbolique pour moi, c’est plutôt au printemps que la nouvelle année commence. Le printemps m’inspire.

J’espère que vous avez bien terminé l’année et commencé 2018 dans la joie.

Le réveillon s’est bien passé. J’ai ri, beaucoup ri, jusqu’aux larmes. Cela m’a fait beaucoup de bien. Je me suis couchée heureuse. Titi nous a réveillé bien tôt, du coup à 8 heures, je rangeais, vidais le lave-vaisselle et lavais les jolis verres à la main. J’ai profité qu’il y ait beaucoup de reste pour faire des barquettes et les congeler pour Titi. J’ai aussi préparé de la brioche aux pralines pour l’Homme. C’est devenu une tradition, il porte une brioche pour la reprise du travail le 2 janvier.
Tout doucement, j’enlève les décorations de Noël. Ma fille n’aime pas qu’on le fasse alors j’y vais par petites touches, histoire qu’elle ne s’en rende pas compte. Par contre, j’ai promis, le sapin restera jusqu’au 7 janvier.
Je vous souhaite une bonne journée, je retourne à mes vacances.

Menu de réveillon pour un 31 décembre gourmet à un prix raisonnable.

Mots-clés

, , , , , ,

Bonjour,

Cette année je devais passer le réveillon avec l’Homme et notre fille. Ce n’était pas pour nous déplaire. Et puis des invités surprises ont eu la bonne idée de venir nous rejoindre, ce n’est pas pour nous déplaire, bien au contraire.

Voici un dernier menu qui sera idéal pour le réveillon. On reste toujours dans des prix raisonnables. Chez moi les huitres sont dans les 7 euros le kilo et j’achète toujours le dos de cabillaud lorsqu’il est en promo (entre 12 et 13 euros le kilo) et je le congèle.


Si j’ai choisi des huitres gratinées en entrée, c’est que simplement les personnes mangeront plus facilement un coquillage cuit que cru. J’ai la chance d’avoir une cheminée, je l’utilise pour cuire. Mais vous pouvez aussi tout simplement utiliser votre four. Comptez 3 huitres par personne.


On continue le repas par un dos de cabillaud accompagné d’une purée pleine de saveurs. Cette assiette festive a toujours beaucoup de succès.


On finira le repas par une charlotte aux poires. Elle se prépare en avance, elle est rapide à faire et surtout très bonne. Vous pouvez servir 12 gourmands avec cette recette.

Je vous souhaite un bon réveillon.

Joyeux Noël et une petite surprise.

Mots-clés

, ,

Bonjour,

Je vous souhaite un joyeux Noël.

Notre sapin de Noël croule sous les cadeaux. En fait ma fille adore ouvrir les paquets. J’ai donc passé une semaine à confectionner des pochettes dans lesquelles j’ai glissé des petits cadeaux. Je pense qu’elle va être occupée au moins une heure.

En attendant que les enfants se lèvent, je me suis préparée un bon petit déjeuner : salade de fruits, crème aux œufs et tarte aux poires inspirée de cette recette.

Et pour finir ma petite surprise. Ma fille a intégré l’école de danse Studio 11 à Narbonne. Chaque année, l’école réalise un clip pour Noël. Ne me demandez pas où est ma fille, je n’en ai aucune idée. Je n’ai pas réussi à la retrouver.

Je vous souhaite de passer une belle journée qui commence en musique et en danse.

C’est parti !!!

Menu à un prix raisonnable pour Noël.

Mots-clés

, , , , , , ,


Bonjour,
Pour le premier jour des vacances, j’ai commencé par une activité sportive : rentrer le bois pour la cheminée. Le marchand de bois nous a oublié la semaine dernière et a proposé de nous livrer ce matin. J’imaginais mon premier jour autrement.
Cette année je souhaitais vous proposer des menus à des prix raisonnables. J’espère que mes suggestions vous plairont. Lorsque les repas sont riches, j’évite de faire un apéritif. En général c’est long, on mange un tas de choses caloriques et on boit. Je trouve qu’on ne fait pas honneur au repas.


On débutera le repas par un ananas Victoria et crevettes avec une sauce cocktail. Si vous trouvez des petits ananas, vous pouvez les couper en deux, les évider délicatement et utiliser les demi-coques pour servir.

Sinon, en verrine, cela sera parfait aussi. Cette recette a beaucoup de succès lorsque je la propose.


Nous continuerons par un plat que j’adore, d’inspiration Indienne : crevettes et dos de cabillaud à la crème de coco.
Proposer des plats aux saveurs exotiques ou bien Indiennes permet de prendre des produits simples qui seront sublimés par les épices.


On finira par le meilleur dessert du monde, la bombe glacée au Grand Marnier.

J’espère que vous prendrez plaisir à cuisiner, que vous serez entourés par des personnes qui vous sont chères, que le père Noël pensera à vous. Passez un bon Noël. Je passerai le 25 vous faire un petit coucou avec une petite surprise.

Menu sans se ruiner pour le réveillon de Noël.

Mots-clés

, , , , ,

Bonjour,
Nous voilà proche des fêtes. Samedi, on a enfin acheté le sapin, je me suis ruinée. Ma fille le souhaitait grand. Il touche presque le plafond. Il a fallu réorganiser le salon pour lui faire une place de choix. J’ai profité que l’Homme soit parti au cinéma avec Titi voir Star Wars pour bouger les meubles. Je n’ai pas tardé à sortir l’aspirateur pour enlever la poussière. Ma fille en a saisi l’occasion pour envoyer des photos à son père lorsque la pièce était sens dessus dessous. La coquine ! Du coup il a pris peur et s’inquiétait de l’état du salon. Je ne sais pas si ce sont les changements qui l’ont troublé mais apparemment il n’a pas apprécié plus que ça le film.
A son retour il a trouvé le nouvel aménagement plutôt pas mal, ouf !

Je souhaiterais vous proposer quelques suggestions de menus mais cette année je proposerai des plats à des prix raisonnables. On peut bien manger sans pour autant se ruiner. Des produits simples et de bonnes qualités, voilà le secret.
Pour le réveillon de Noël, je ne souhaite pas manger trop calorique. Je recherche des plats qui sont à la fois riches en saveurs et légers.
Alors c’est parti pour un menu festif, léger qui ne vous ruinera pas.


En rentrant de la messe, on est gelé.
On démarrera le repas par un bouillon léger d’inspiration Japonaise.


On continuera avec une courge spaghetti aux shiitakés. La courge spaghetti peu calorique permet de faire une garniture savoureuse. La présentation dans ma coque rend ce plat très original.


On finira par des petites crèmes à la mangue. Elles sont sublimes.

Ce qui coute le plus cher dans ce repas ce sont les shiitakés et la mangue.
Le matin vous pouvez préparer le dessert et le plat principal. Le bouillon ne prend que quelques minutes.

Demain, je travaille jusqu’à 17 heures. J’enchaine avec la réunion parents/profs et à 19 heures je suis en formation relaxation. Ma fifille est excellente à l’école, j’adore aller à la réunion parents/profs. L’Homme prendra ma place vers 18H30 car il n’est pas question de louper la formation « relaxation ». Mes orteils se mettent déjà en éventail…
Je vous souhaite une bonne soirée.

Envie de parler et la meilleure salade de fruits.

Mots-clés

, , , , , , , , ,


Bonjour,
Samedi soir, tout en repassant et écoutant une émission sur U2, je pensais à la semaine.
Lundi soir, un mal de genou m’a obligé à rester à la maison. Pas de piscine pour moi. Mon frère a appelé pour dire qu’il rentrait (pour des raisons plus ou moins obscures) des Etats Unis. Plus de deux ans que je ne l’avais pas vu ! On l’a aidé à préparer son arrivée. Mais ce qui est clairement établi, il n’a pas changé, on a commencé à se disputer alors qu’il n’avait pas encore pris l’avion. Une chose est certaine, on a beau partir loin, quand on rentre, les problèmes qu’on a fui sont toujours là. Mais pourquoi je ne suis pas allée à la piscine ?

Ces derniers temps je suis fatiguée car il me tombe des trucs bien nuls sur la tête. Je ne demande rien, je ne suis en rien responsable et pourtant je dois me justifier, comme c’est pénible !

Noël approche et pourtant je n’arrive pas à me mettre dans l’ambiance. J’ai envie de soleil et de plage. Il faudrait penser à sortir les décorations. Pour la première fois depuis très longtemps, j’ai deux semaines de vacances comme les enfants. C’est un plaisir d’entendre mon Agathounette dire « dans deux semaines, il y a les vacances » car moi aussi je serai en vacances. Hé, hé !!

Samedi après-midi c’était le rendez-vous avec le père Olivier de l’église St Paul de Narbonne. Pendant que notre fille prépare sa confirmation, on devait visite la basilique. Quel moment merveilleux ! J’ai découvert l’histoire de St Paul et parcouru la basilique de haut en bas. J’ai découvert la crypte avec des ossements humains, ahem, je n’imaginais pas marcher sur des os. Bien souvent pendant la messe des familles je lève la tête et je rêve de découvrir tout le haut de la basilique. Chaussée de mes Nike, prête à affronter les dédales, le père Olivier n’a pas eu le choix, il a dû nous faire visiter les hauteurs de la basilique. Parfois je suis un peu lourde quand j’ai envie de quelque chose et cette visite là je la voulais. On devait être à plus de 15 mètres de haut, les 80 mètres de longueurs de l’église donnaient le vertige.

Unique, magique, étourdissant, cette visite a été un moment inoubliable.

On a aussi parlé de Noël. J’ai ainsi appris que le sapin de Noël avec ses boules représente l’arbre d’Adam et Eve et la pomme. Je me suis rendue compte que la polémique sur la présence de crèches dans les lieux publics n‘était pas fondée car en fait c’est la présence des sapins de Noël qu’il faudrait remettre en cause. La plupart des personnes qui s’opposent à la présence de crèches ont surement un sapin orné de boules, s’ils savaient…

Et pour finir j’aimerais vous parler de la meilleure salade de fruits du monde. Chaque fois que l’Homme l’a fait, elle séduit les convives. Bien évidemment il met des fruits de qualité. Mais c’est surtout sa façon de tailler les fruits qui change tout. Il les coupe en brunoise, c’est-à-dire en petits dés plus ou moins identiques. A chaque fois c’est un régal ! Comme quoi, la simplicité fait toujours le bonheur des gourmands !


Ingrédients :
– 1 ananas Victoria (le meilleur ananas du monde)
– 1 mangue
– 2 kiwis
– 4 fruits de la passion
– 2 oranges
– 1 pamplemousse

Trier les fruits.


Couper en deux les fruits de la passion, à l’aide d’une cuillère, vider la pulpe dans le saladier.


Peler les kiwis.
Couper en dés les kiwis. Mettre les morceaux dans un saladier.


Peler à vif les agrumes.


Prélever les suprêmes.


Couper en cinq les suprêmes des oranges et du pamplemousse.
Les mettre dans le saladier.


Peler la mangue et enlever le noyau. Couper en dés.


Peler l’ananas, enlever les yeux. Trancher puis couper en petits dés l’ananas.


Mélanger, c’est prêt.

Surtout, ne pas mettre de sucre. Les fruits se suffisent à eux-mêmes. Les couper en petits dés est le secret d’une salade de fruits sublime.
Pas de banane pour moi, je n’aime ni le goût ni la texture.

Je vous souhaite une bonne semaine.

Le Bourg gourmand.

Mots-clés

, , , , , , , , ,


Bonjour.

Depuis bientôt 8 ans j’habite dans le quartier de Bourg à Narbonne. C’est un quartier populaire, situé au cœur de ville, dans le centre historique. Vivre entourée de vieilles pierres chargées d’histoire me plait beaucoup. Ma maison est par exemple du XVIème siècle, un certains Rabelais est passé par là. Je pourrais vous parler longuement de mon quartier d’un point de vue historique et architectural, les Midinettes & Cie l’ont très bien fait, vous pouvez retrouver leur article ICI.
Ce qui m’intéresse, c’est plutôt de vous parler de mon quartier version gourmande. On ne se refait pas…

Vous pourrez retrouver les bonnes adresses où je vais régulièrement. Bien évidemment, il en existe beaucoup d’autres, je vous invite d’ailleurs à me les laisser en commentaire. Je parle ici uniquement des commerçants où je me rends.
Voici la visite du quartier de Bourg gourmand.

Tout d’abord, on va commencer par la rue de la Parerie.


Une des meilleures pâtisseries de Narbonne se trouve au n° 47. La Note Sucrée propose de la pâtisserie fine, des chocolats et des biscuits. A chaque fête c’est ici que l’on vient passer commande.

Les pâtisseries sont fabriquées avec des produits de grandes qualités et le plaisir est toujours au rendez-vous. On retrouve des classiques revisités comme la tarte au citron, le Paris Brest. La carte des produits proposés évolue en fonction des saisons, c’est un plaisir de découvrir les fruits travaillés par de grands pâtissiers.

Je suis heureuse qu’une telle pâtisserie se soit installée dans ce quartier car celle de mon père n’était pas très loin et il serait fier qu’il y ait un digne successeur.

Namasthé se décline en deux adresses. C’est au n°15 que l’on peut découvrir le petit resto de Namasthé qui fait aussi salon de thé et sa galerie d’art.

Christophe propose tous les jours 3 plats salés et 3 plats sucrés faits maison. Les produits le plus souvent sont bio et il est possible de manger sans gluten ou bien végétarien. Les assiettes sont généreuses.

Il propose aussi une grande variété de thé servie dans de la belle vaisselle. J’aime aller boire un thé car cela me permet d’en tester de nouveaux. J’ai un petit faible aussi pour le cheesecake, personne ne l’aime à la maison alors je me régale de le manger ici.


Lorsque j’ai un coup de cœur pour un thé dégusté chez Christophe, je me rends au 7/9 rue de la Parerie pour l’acheter à la boutique Namasthé .

On trouve aussi de la vaisselle Japonaise, des bougies et des parfums de la maison Apothicaire.

Jean-Pierre nous accueille dans un lieu magnifique, précieux et savamment décoré.


Un peu plus bas, rue Hector Berlioz, on peut découvrir l’échoppe médiévale qui propose un grand assortiment de bières qui viennent des 4 coins du monde.

Céline et Renaud fabriquent leur propre bière.

On trouve aussi un grand choix de jeux ainsi que des vêtements médiévaux. Pour offrir ou pour faire plaisir à l’Homme qui est amateur de bières, je trouve toujours mon bonheur.

Jérôme, dernier installé dans le quartier, a ouvert 2 rue Raspail, Sushis et Compagnie. Formé par le regretté Yoshi Karasawa de Toulouse, il propose un bel assortiment de sushis, sashimis, makis et bien d’autres mets.

Jusqu’à présent, je faisais mes sushis. Mais je suis un être faible et parfois savoir que je vais trouver des sushis et autres spécialités Japonaises pas loin de la maison et d’excellentes qualités, je craque.

J’ai eu un gros coup de cœur pour les chiriashis (thon, saumon ou crevette), c’est une salade de poisson cru. Le poisson est ultra frais et la dernière spécialité du chef : des sushis au bœuf, est juste divine.


Près de la place des 4 fontaines, 1 rue Benjamin Crémieux se trouve Sapori d’Italia qui est à la fois une épicerie fine de produits Italiens ainsi qu’un restaurant où l’on peut consommer sur place ou bien à emporter.

Angélo sert entre autre des antipasti, des lazagnes ou encore un carpaccio de bresaola que j’adore.

C’est un plaisir de se rendre dans ce lieu qui respire l’Italie. Angélo prépare devant vous votre commande, gage de qualités et de fraicheur.

Alain et Jean-Michel, les cavistes de Vie d’Oc dénicheur de vins me voient régulièrement aussi. Ce sont mes cavistes attitrés, 12 rue Emile Zola, juste derrière les Halles.

Ils proposent des vins de la région à des prix très raisonnables. Ils ont une belle sélection et on n’est jamais déçu.

C’est bien souvent à cette adresse que je trouve les vins que je vous propose à moins de 10 euros.

Je finirai cette balade gourmande par un lieu ô combien important pour moi : les Halles. Ce sont les plus belles du monde. Tout Narbonnais qui se respecte passe chaque semaine aux Halles. Vous trouverez pratiquement tout dans ce lieu magnifique.

C’est ouvert tous les jours de l’année, il est difficile de trouver un poissonnier ou un boucher ailleurs qu’ici. Vous m’y retrouverez souvent le dimanche, tôt, pour acheter du fromage, des huitres, quelques fleurs, des légumes et des fruits. L’ambiance y est unique, cela embaume. Si je vous disais que je suis revenue vivre à Narbonne en partie pour profiter de mes Halles.

Voilà, vous savez où me trouver. Bien souvent accompagnée de mon caddy en ciré jaune ou de l’Homme, la gourmande que je suis fait ses courses.
N’hésitez pas à me parler de vos adresses préférées, mais elles doivent se trouver dans le quartier de Bourg.