Mots-clés

, , , , ,

Bonjour,

Les vacances ont été les meilleures depuis bien longtemps.

Pour qu’elles soient parfaites, je me suis achetées quelques pivoines, je les adore. Le jeudi au marché on peut trouver des fleurs à un prix tout doux.

Il faisait beau, enfin ! Qu’est-ce qu’il a plu à Narbonne. On en avait besoin c’est clair mais quelle déprime ! On n’a jamais eu la région si verdoyante. Je me rends compte que je ne suis pas faite pour vivre dans des régions pluvieuses. Mais je réalise que je n’ai jamais eu les plantes aussi belles.

J’ai alterné corvées et bons moments.

La maison avait besoin d’un nettoyage de printemps, de rangement, de quelques travaux et de tri de vêtements. Ma fille a beaucoup grandi en un an, plus rien ne lui va.

Il a fallu bouger Titi pour qu’il se décide à aller déposer des CV pour un travail saisonnier et finir ses dossiers de candidature pour l’an prochain.

On n’a pas pu se balader comme on le souhaitait car on a un problème sur notre véhicule. Dès qu’on passe les 60 km/h, la voiture se met à trembler très fort. Si ça continue, notre cerveau va se liquéfier. Personne n’arrive à trouver l’origine du problème, je craque. On a changé un tas de pièces, les pneus, rien n’y fait. Quand je pense que l’Homme râle tout ce qu’il peut dès qu’un automobiliste roule lentement. Pour le coup, il ne dit plus rien.

J’ai aussi invité l’Homme dans un restaurant « gastro » à Leucate. En semaine, on peut déguster un menu à un prix raisonnable. C’était parfait : le repas, la vue. J’ai eu peur que les portions soient minimalistes, il n’en était rien.

Je me suis aussi penchée sur la composition des rares conserves que j’achète : pois chiche et haricots rouge. Ras le bol de consommer des conservateurs.

J’ai donc acheté un kilo de pois chiche et un kilo de haricots rouge secs dans un magasin bio. J’en ai eu pour 8 euros. Je me suis occupée d’abord des pois chiche puis des haricots rouge.

Je les ai fait tremper une nuit dans beaucoup d’eau avec une pincée de bicarbonate. Le lendemain, j’ai bien égoutté, rincé et mis à cuire dans beaucoup d’eau. J’ai ajouté une pincée de bicarbonate. Pour parfumer un grain d’ail non pelé et une feuille de laurier. A ébullition, compter 1H30 environ. N’hésitez pas à écumer. Lorsque la cuisson vous parait parfaite, égoutter et laisser refroidir. J’ai rempli 7 pots en verre en mettant dans chacun 300 g de pois chiche cuits et 7 pots de haricots rouge.

Hier, j’ai sorti un pot de pois chiche congelés. Une fois décongelés, j’ai fait une salade, ils étaient parfaits.

J’ai aussi cuit de petit épeautre en grande quantité. Il faut le faire tremper une nuit. Ensuite on l’égoutte. On le met dans un grand fait tout, on couvre d’eau et on cuit 45 minutes. Bien égoutter, laisser refroidir et congeler.

Comme le petit épeautre se détache facilement lorsqu’il est congelé, je le conditionne dans une grande boite.

En ce moment, pour les repas rapides et sains, je fais revenir dans un peu d’huile d’olive un oignon cébette, je rajoute quelques légumes comme des artichauts ou des asperges, du thym et je laisse cuire les légumes. Je rajoute ensuite des pois chiche, du petit épeautre sortis du congélateur. Je mélange bien tous les ingrédients, c’est prêt.

J’accompagne ce plat d’une salade crue, c’est parfait.

En achetant des fraises à la ferme côté producteurs, on a pris aussi de la crème liquide pour faire une chantilly. On ne se refait pas, j’assume ma gourmandise. La chantilly était excellente. La composition de la crème simple : crème et ferments. J’ai comparé avec une crème industrielle, le choc.

Même si elle est plus chère, on va rester sur celle dont les ingrédients sont sans effets secondaires sur notre santé.

J’ai aussi testé la cuisson au Kamado.

Les légumes et les filets de maquereaux étaient juste divins.

La vente de la maison stagne. J’ai émis l’idée que comme on avait un tout petit crédit on pourrait acheter une 2ème maison autour de Narbonne dans les Corbières ou le Minervois. Les prix sont plus que raisonnables et on pourrait avoir une grande maison avec un jardin. A réfléchir. De toute façon, je n’ai pas de coup de cœur sur une maison à Narbonne. Et avec plusieurs visites, je me suis rendue compte que je voudrais : une grande cuisine ouverte qui donne sur une très grande salle à manger, de grandes chambres, un jardin (pour avoir des fleurs, un jardin potager, des arbres fruitiers), un grand garage pour l’Homme.

Oui je sais je rêve mais les rêves me font avancer. Et dans ma région, c’est encore possible.

J’ai coupé mes cheveux, au moins 20 cm.

La piscine a fait des dégâts considérables. J’avais oublié que je bouclais autant. Les enfants détestent, l’Homme apprécie et moi j’adore. Par contre j’en ai marre qu’on me demande l’adresse de mon coiffeur car ma permanente est parfaite. Je boucle NATURELLEMENT !

Le mois de mai va être bien agréable avec les jours fériés. Même si je ne fais aucun pont, une petite pause en semaine sera la bienvenue.

On a fini la semaine par une belle nouvelle. Titi est sélectionné pour intégrer la formation qu’il souhaitait en alternance. Il fait même partie des élèves qui ont la chance de ne pas avoir à chercher l’entreprise, l’école s’en charge.

Et pour finir, le repas de l’Homme pour demain au travail.

Je vous souhaite une belle semaine.