Mots-clefs

, , , , , , , ,

Bonjour.

Si vous saviez comme je suis heureuse. L’Homme a fait ses analyses de sang et cette fois ci le médecin voulait avoir un bilan hépatique poussé. Grâce au régime alimentaire adapté qu’il a suivi, ses analyses sont plus que parfaites. On est vraiment soulagé. Il est clairement établi qu’il ne doit pas ou peu consommer de glucides, son organisme est incapable de les assimiler correctement. Je ferai d’ailleurs un récapitulatif de ce qu’il a mangé pendant ces deux derniers mois prochainement.

Pour l’aider, on a aussi acheté un extracteur, ce qui nous permet de faire des jus composés à 80% de légumes et 20% de fruits (essentiellement de la pomme pour nous). Par exemple pour le jus « super vert » de Joe Cross, on utilise 6 feuilles de chou kale, 4 branches de céleris, 1 concombre, 2 pommes et une fine tranche de gingembre.

 

 

 

Cet appareil permet d’obtenir un jus limpide d’un côté et des déchets de l’autre. C’est râlant de ne pas utiliser ces derniers.

L’Homme en fait profiter nos plantes. Il a eu l’idée de faire à partir de ce sous produit des boulettes véganes. Les premières réalisées se composaient uniquement des déchets, de farine de pois chiche, d’eau et de sel.

C’était très joli, de texture agréable mais totalement insipide.

J’ai mis mon grain de sel et j’ai souhaité réaliser de véritables boulettes et utiliser ces déchets comme liant.

Le résultat est parfait. Les boulettes se tiennent bien et sont très bonnes !

Ingrédients :

  • 120 g de déchets de jus super vert
  • 25 g de déchets de betterave
  • 1 petit oignon nouveau avec la tige verte
  • 1 gros champignon
  • 50 g de poivron rouge cuit
  • 50 g de petits pois triés et crus
  • 100 g de haricots rouge cuits
  • 1 gousse d’ail
  • 1 càs de persil
  • 1 càs de garam masala
  • 1 à 2 càc de sel
  • Huile d’olive
  • 100 g de farine de pois chiche

Couper en petits dés l’oignon, le champignon.

Faire chauffer une poêle légèrement huilée.

Faire revenir l’oignon et le champignon, ajouter les petits pois, saler et couvrir. Faire cuire une dizaine de minutes à feu doux.

Pendant ce temps, couper en dés le poivron, trier l’ail et le hacher finement avec le persil.

Lorsque le mélange champignon/oignon/petit pois est cuit, ajouter le poivron, l’ail, le persil, les haricots rouge, le garam masala. Bien mélanger et cuire une minute.

Ajouter pour finir les déchets de super jus vert et de betterave, bien mélanger.

Laisser refroidir cette préparation.

Ajouter ensuite à la préparation la farine de pois chiche, une cuillère à café de sel et une cuillère à soupe d’huile d’olive. (Je n’ai pas eu besoin de mettre de l’eau, la préparation est bien humide). Bien mélanger.

Préchauffer le four à 210°C.

Former des boulettes de 25 grammes chacune, j’en ai réalisé 24.

Poser les boulettes dans un plat qui va au four et recouvert de papier sulfurisé. Cuire 10 minutes. Laisser refroidir les boulettes.

J’en ai congelé la moitié car je veux en avoir toujours de prêtes.

Pour le repas du soir j’ai préparé une belle salade avec une sucrine, une tomate, des morceaux de poivron rouge cuit, un peu de maïs et un oignon nouveau tranché finement. J’ai assaisonné de vinaigre de Banyuls, d’huile de colza, d’huile d’olive, de sel et de poivre. J’ai fait réchauffer les boulettes dans une poêle légèrement huilé, dès qu’elles ont pris un peu de couleur, je les ai déposées sur ma salade. Sitôt servi, sitôt mangé !

PS : merci de ne pas faire d’allusion à une quelconque ressemblance avec des crottes de lapins (ou tout autre animal), c’est susceptible un lapin 😉