Mots-clefs

,

Bonjour,

Il y a eu beaucoup de hauts cette année.

L’année se termine enfin. Oui je crois que tant qu’on a des enfants on est calé sur l’année scolaire. Même si je travaille, le quotidien est quand même plus doux : moins de contrainte, moins de surveillance, bref on laisse un peu aller.

Grâce aux soucis de santé de l’Homme, l’ensemble de la famille est passée à une alimentation vraiment plus saine et tout le monde s’en porte mieux. J’ai pris pour prétexte la maladie de papa pour vider les placards. La bonne excuse ! Parfois il faut savoir faire preuve d’une mauvaise foi assumée.

La pratique de l’aquagym m’a fait le plus grand bien. Mon corps se dessine et je suis en forme. Les profs sont compétents et j’ai bien progressé. Cet été, on peut continuer les cours à Narbonne Plage avec les mêmes profs. J’y vais dès que je ne travaille pas. Je me rends compte que j’apprécie de plus en plus l’eau.

Le grand rangement de printemps a rendu la maison plus agréable. J’ai acheté un haut de bibliothèque chez le Suédois et un buffet chez un particulier aussitôt installé dans la remise. C’est fou tout ce que je peux ranger dans ce buffet ancien !

Pour moins de 200 euros, j’ai un coin salle à manger plus défini et un grand rangement pour mes aliments, conserves et appareils qu’on sort deux fois par an.

J’ai même pu enlever tout le bazar que j’avais sur les meubles de la cuisine, le bonheur, plus rien n’agresse l’œil. L’Homme a eu beaucoup de patience car aucun mur n’est droit à la maison.

Et dire qu’il a su me séduire par son élégance. Merci de ne pas commenter ce savant mélange de rayures.

Et voilà la nouvelle étagère pour les livres de cuisine.

Il y a eu quelques bas aussi.

Un emploi du temps trop chargé pour moi cette année. A la rentrée, je devrais avoir le mercredi matin de libre, j’espère. Le blog a été le premier à subir mon manque de temps.

Et puis Titi a eu un accident. Je m’y attendais, on dira que ce n’est pas un pro de la conduite et j’avais beau lui dire d’être prudent, à un moment il est seul face à ses responsabilités. Il s’en sort sans une égratignure mais il est choqué. Quant à la titimobile, il y a du travail niveau carrosserie.

Depuis deux mois, notre rue est en réfection totale. Difficile de circuler, on ne peut plus y accéder en voiture. On ramène nos courses dans une brouette. On s’adapte !

Des voisins bien trop bruyants gâchent aussi notre quotidien. Je n’en reviens pas que 2 personnes puissent perturber la vie de tout un quartier. Ils ont installé un jacuzzi, juste au dessus de ma remise. On s’attendait à un problème, 800 kg ce n’est pas rien. Voilà c’est fait. Le poids du jacuzzi a affaissé le plancher, ils ont voulu vidanger, l’évacuation n’a pas fonctionné. J’ai eu la surprise en allant à la remise de la trouver inonder et de constater les nombreux dégâts.

Deux sinistres en quinze jours déclarés chez mon assureur, je le sens ravi.

Alors, pour adoucir les moments difficiles, un bon gâteau au chocolat sans farine, ça vous tente ?

Ingrédients :

  • 200 g de chocolat noir (pistoles chocolat noir 70% Biocoop pour moi)
  • 80 g de sucre
  • 4 œufs : jaunes et blancs séparés
  • 50 g d’amande en poudre
  • 50 g de noisette en poudre
  • ½ sachet de levure

Préchauffer le four à 180°C.

Faire fondre le chocolat au bain-marie.

Monter les 4 blancs d’œufs en neige, n’oublier pas de mettre une pincée de sel, ils monteront mieux.

Mélanger les jaunes d’œufs et le sucre jusqu’à ce que le mélanger blanchisse. Ajouter l’amande et la noisette, la levure. Bien mélanger. Ajouter le chocolat fondu.

Finir en incorporant délicatement les blancs en neige. Je les incorpore en 3 fois.

Beurrer un moule, verser la préparation et cuire au four 20 minutes à 180 °C.

Et voilà une petite merveille qui fait oublier les soucis du quotidien.

Terminons en musique, Stephan Eicher raconte si bien les hauts et les bas.

Et puis je ne vous ai jamais dit mais l’Homme (en plus d’être élégant quand on s’est rencontré) ressemblait beaucoup à Stéphan Eicher. Mais ça aussi, c’était avant…