Mots-clés

, ,

pivoine-fête-des-mèresBonjour,

Je vous l’avez dit, mes pivoines serez parfaites pour la fête des mères.

Bonne fête à toutes les mamans !

Pour embellir les soliflores, j’ai repéré dans la semaine un bel arbuste devant une maison. Les branches couvertes de petites fleurs blanches sont magnifiques.

Munie d’une paire de sécateur, je suis allée cueillir quelques branches pour compléter les pivoines. Je me suis fait une belle frayeur, l’arbuste était rempli d’abeilles.

En hommage à toutes les mamans, un texte de Georges Brassens. Dans le cadre de mon travail, je chante 3/4 d’heure par semaine et notre prof nous a proposé cette chanson.

Cette chanson, en tant qu’adulte me touche car elle fait écho à bien des sentiments que l’on a enfant.

La voilà !

Maman, Papa de Georges Brassens

Maman, papa, en faisant cette chanson,

Maman, maman, je r’deviens petit garçon,

Alors je suis sage en classe

Et, pour te fair’plaisir,

J’obtiens les meilleures places,

Ton désir,

Maman, maman, je préfère à mes jeux fous,

Maman, maman, demeurer sur tes genoux,

Et, sans un mot dire, entendre tes refrains charmants,

Maman, maman, maman, maman.

Papa, papa, en faisant cette chanson,

Papa, papa, je r’deviens petit garçon,

Et je t’entends sous l’orage

User de tout ton humour

Pour redonner du courage.

A nos cœurs lourds.

Papa, papa, il n’y eut pas entre nous,

Papa, papa, de tendresse ou de mots doux,

Pourtant on s’aimait bien, bien qu’on ne se l’avouât pas,

Papa, papa, papa, papa.

Maman, papa, en faisant cette chanson,

Maman, papa, je r’deviens petit garçon,

Et, grâce à cet artifice,

Soudain je comprends

Le prix de vos sacrifices,

Mes parents.

Maman, papa, toujours je regretterai,

Maman, papa, de vous avoir fait pleurer

Au temps où nos cœurs ne se comprenaient encor’ pas,

Maman, papa, maman, papa.